Accueil > Découvrir, apprendre > Zoom sur... > Petites et grandes histoires de la Haute-Vienne > L'Aigle d'argent : l'habitat insalubre dans les années 1950

Découvrir, apprendre

L'Aigle d'argent : l'habitat insalubre dans les années 1950

L'immeuble de l'Aigle d'Argent (angle). Arch. dép. Haute-Vienne, photographie supposée prise en décembre 1957 ( 985 W 2068).

Dans les années 1950, nombre d’immeubles du centre-ville de Limoges furent déclarés insalubres et détruits. Ces années furent aussi marquées par une crise du logement. L’immeuble de l’Aigle d’argent avait une histoire : il avait été dans les années 1848-1851 un repaire de républicains, et avait subi à ce titre plusieurs descentes de police.

L’immeuble de l’Aigle d’argent

L’hôtel était tenu par Antoine Bac, candidat démocrate socialiste aux élections muncipales de 1848. Au printemps 1849, trois cents personnes se réunirent à l’Aigle d’argent pour une réunion électorale (10 U 16/4, jugement du 12 mai 1849 ; 6 U 1384, dossier Charpentier de Belcour). En février précédent son épouse Catherine avait organisé un « banquet socialiste de femmes » (10 U 16/4, jugement du 19 février 1849). Il y eut même une chanson « L’hôtel de l’Aigle d’argent » (Renseignements aimablement fournis par M. Philippe Grandcoing).

Un immeuble insalubre

Situé à l’angle de la rue Jean-Pierre Timbaud et de la rue Vieille des Carmélites dans le quartier de la mairie de Limoges, l’immeuble de l’Aigle d’Argent fut déclaré insalubre en décembre 1957.

Le rapport de l’architecte divisionnaire de la mairie de Limoges montre l’état de délabrement de l’immeuble, la vétusté des appartements, le manque de confort et la dangerosité d’un tel édifice.

Le dossier (985 W 2068) comprend trois courriers de locataires, plaidant la grâce de l’Aigle d’Argent. Les autres locataires n’ont-ils pas écrit ? Leurs lettres ont-elles été égarées ? Ou bien ont-elles été orientées vers les services gérant les demandes de relogement?

On peut imaginer l’inquiétude des locataires dans une période marquée par une crise du logement à Limoges. Les premières HLM ne suffisaient pas à satisfaire la demande et la plupart, en cours de construction ou de projet, ne furent livrées qu’au début des années 1960.

Dossier préparé par Thierry Duval.

Immeuble de l'Aigle d'Argent, détail de la façade.- Photographie noir et blanc, 18 X 24 cm.- [S.D.]. (985 W 2068) Immeuble de l'Aigle d'Argent, place Léon Betoulle.- Photographie noir et blanc, 18 X 24 cm.- [S.D.]. (985 W 2068) Lettre manuscrite d'un locataire, 9 décembre 1957 (985 W 2068) Rapport de l'architecte divisionnaire de la ville de Limoges, 30 septembre 1957 (985 W 2068)

En savoir plus :

- 985 W 2067 : lettres manuscrites, demandes de relogement dans le parc HLM. 1947-1964.

- 1231 W, 1268 W : Service urbanisme et Habitat, Direction Départementale de l’Équipement. Dossiers de construction des HLM.


Espace personnel

1, allée Alfred-Leroux, 87032 Limoges Cedex
Tél. : 05 55 50 97 60

Nous contacter

Plan d'accès

La salle de lecture est ouverte au public les lundis de 13h à 17h et les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 17h.

Plan du site

Mentions légales

Crédits