Attention travaux en cours.
Perturbations du fonctionnement de la salle de lecture. Pour plus de renseignements, consultez notre rubrique travaux

Accueil > Découvrir, apprendre > Trésors d'archives > Un moine messager

Découvrir, apprendre

Un moine messager

Au printemps 1240, frère Jean Faugères quitte son abbaye de Solignac porteur d’un rouleau de parchemin qui annonce le rappel à Dieu de l’abbé Hugues ; Il va faire la tournée des monastères qui entretiennent des relations avec le sien, où l’on inscrira à chaque fois quelques lignes de latin : échanges de prières, louanges du défunt…

En juin, il est vers Lodève, Agde, Béziers, Narbonne, Carcassonne. Puis il suit la Garonne et arrive à Bordeaux au bout d’un mois. Saintes, La Rochelle, Angoulême… Il revient à son point de départ début août après avoir visité une petite centaine d’établissements ecclésiastiques.

Le premier janvier suivant, il reprend son rouleau et parcourt le Poitou, le Maine, la Normandie, l’Artois, la Flandre. Bruges, Gand, Bruxelles, Louvain, Namur, il descend la Meuse, Liège, Cologne, Aix-la-Chapelle… Il est de retour en juillet, après avoir visité trois cent cinquante à quatre cents églises, prieurés, monastères. Le rouleau mesure alors dix-sept mètres de longueur.

Dix-sept mètres de formules pieuses, savantes ou maladroites, en prose ou en vers, au milieu desquelles se sont glissées quelques impertinences, comme « Il est mort, le moine, parce qu’il n’a pu vivre plus longtemps », ou « Manger des fèves, le père Hugues n’a pas voulu », ou encore « O Mort je t’en conjure, que les abbés seuls succombent sous tes coups, et épargne les pauvres moines ! ».

Les archives de la Haute-Vienne conservent l’essentiel du rouleau (6 H 6), et la Bibliothèque nationale trois fragments.

 

 

Rouleau des morts de l'abbaye Saint-Pierre de Solignac (6 H 6)FRAD087_6H_006_0001_I_R1.jpgFRAD087_6H_006_0002_I_V1.jpgFRAD087_6H_006_0003_II_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0004_II_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0005_III_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0005_III_R_2.jpgFRAD087_6H_006_0006_III_R_3.jpgFRAD087_6H_006_0007_III_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0007_III_V_2.jpgFRAD087_6H_006_0008_III_V_3.jpgFRAD087_6H_006_0009_VI_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0009_VI_R_2.jpgFRAD087_6H_006_0010_VI_R_3.jpgFRAD087_6H_006_0010_VI_R_4.jpgFRAD087_6H_006_0011_VI_R_5.jpgFRAD087_6H_006_0011_VI_R_6.jpgFRAD087_6H_006_0012_VI_R_7.jpgFRAD087_6H_006_0013_VI_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0013_VI_V_2.jpgFRAD087_6H_006_0014_VI_V_3.jpgFRAD087_6H_006_0015_VI_V_4.jpgFRAD087_6H_006_0015_VI_V_5.jpgFRAD087_6H_006_0016_VI_V_6.jpgFRAD087_6H_006_0016_VI_V_7.jpgFRAD087_6H_006_0017_VII_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0018_VII_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0019_VIII_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0020_VIII_R_2.jpgFRAD087_6H_006_0021_VIII_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0022_VIII_V_2.jpgFRAD087_6H_006_0023_IX_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0024_IX_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0025_X_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0025_X_R_2.jpgFRAD087_6H_006_0026_X_R_3.jpgFRAD087_6H_006_0026_X_R_4.jpgFRAD087_6H_006_0027_X_R_5.jpgFragment X, recto (6)FRAD087_6H_006_0029_X_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0029_X_V_2.jpgFRAD087_6H_006_0030_X_V_3.jpgFRAD087_6H_006_0030_X_V_4.jpgFRAD087_6H_006_0031_X_V_5.jpgFRAD087_6H_006_0031_X_V_6.jpgFRAD087_6H_006_0032_X_V_7.jpgFRAD087_6H_006_0033_XI_R_1.jpgFRAD087_6H_006_0033_XI_R_2.jpgFRAD087_6H_006_0034_XI_R_3.jpgFRAD087_6H_006_0035_XI_R_4.jpgFRAD087_6H_006_0036_XI_V_1.jpgFRAD087_6H_006_0037_XI_V_2.jpgFRAD087_6H_006_0038_XI_V_3.jpg

Bon à savoir :

L'ensemble du rouleau compte 11 fragments, numérotés de I à XI par Jean Dufour, auteur d'une édition de l'ensemble du document (Jean Dufour, Recueil des rouleaux des morts (VIIIe s.-vers 1536), dir. J. Favier, Paris, 2005-2013, t. 2, n° 186).

Nous vous proposons de consulter ici en intégralité les 8 fragments conservés en Haute-Vienne, numérotés I à III et VI à XI.


Espace personnel

1, allée Alfred-Leroux, 87032 Limoges Cedex
Tél. : 05 55 50 97 60

Nous contacter

Plan d'accès

La salle de lecture est ouverte au public les lundis de 13h à 17h et les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 17h.

Plan du site

Mentions légales

Crédits