Accueil > Rechercher > Boîte à outils > Pistes de recherche > Abbaye, monastère

Rechercher

Abbaye, monastère

Faire l'histoire d'une abbaye ou d'un monastère nécessite en premier lieu de recourir, s'ils sont conservés, aux fonds propres de ces établissements. Mais il faut également garder à l'esprit qu'il est également possible de recourir aux travaux d'autres chercheurs, qu'ils soient amateurs, professionnels ou agents de l'administration des Monuments historiques... Sans oublier les nombreuses ressources imprimées disponibles dans la bibliothèque des archives départementales !

Avant la Révolution

Les archives des établissements religieux supprimés au moment de la Révolution furent confisquées et confiées aux Archives départementales nouvellement créées. En ce qui concerne le clergé régulier, elles constituent la série H (la série D contient également des archives d’établissements religieux) et, pour les ordres enseignants (Jésuites et Oratoriens), la série D. La série H Sup, qui renferme les archives hospitalières avant 1790, permet de connaître les ordres se consacrant aux missions d’assistance. La série G, bien qu’essentiellement consacrée au clergé séculier, contient également des documents sur les abbayes et monastères.

La sous-série I Sem renferme de nombreux manuscrits provenant des établissements religieux du Limousin ainsi que des notes d’érudits, notamment les abbés Nadaud et Legros, particulièrement précieuses pour la connaissance de l’histoire des établissements religieux.

Enfin, la série L (Archives de la période révolutionnaire) et les sous-séries 1 Q et 2 Q (Domaines) contiennent des dossiers établis lors du séquestre des biens des établissements religieux ou à la suite, pour certains, de leur reconversion en bâtiments administratifs.

Lorsque l’on cherche à étudier un établissement de ce type, il faut bien concevoir que les archives reflètent nécessairement moins la vie religieuse proprement dite que le fonctionnement de l’abbaye ou du couvent : organisation, nominations de personnel, et surtout gestion des biens.

Aux XIXe et XXe siècles

Après la Révolution et jusqu’à la loi de séparation des Églises et de l’État, on trouve en série V les dossiers préfectoraux de contrôle du clergé catholique régulier (6 V, Clergé catholique régulier).

On peut aussi s’intéresser aux domaines où intervenaient les congrégations : l’enseignement (1 T, Enseignement), l’assistance et les soins hospitaliers (série X ; série H Dep).

Après 1790, et plus nettement encore après 1905, les archives de l’Église catholique sont devenues des archives privées. Le fonds de l’évêché de Limoges, déposé aux Archives départementales, renferme des dossiers sur les ordres religieux (2 J. Évêché de Limoges).

En ce qui concerne les bâtiments, selon leur destination après la séparation des Églises et de l’État, et selon leur intérêt architectural, on pourra trouver :

Archives privées

Outre les fonds d’établissement déposés aux Archives départementales en série J, peu nombreux, des fonds privés sont susceptibles d’être utiles dans ce type de recherche, en particulier les fonds d’érudits : fonds de la Société archéologique et historique du Limousin, fonds Bosvieux (5 F), fonds Jean-Baptiste Champeval (7 F), fonds Jules Tixier et Pierre Raphanaud (8 F), fonds Auguste Petit (10 F), fonds chanoine André Lecler et Aubert Berger (13 F), fonds Franck Delage (14 F), fonds de l'abbé Jean Aulagne (16 F), fonds abbé Jacques Texier (17 F), fonds Louis et Albert Lacrocq (17 J), fonds Henri Hugon (22 J), fonds Jean-Baptiste Landon (27 J). Ces érudits ont signalé, exploité et parfois transcrit de nombreux documents conservés aux Archives départementales ou dans d’autres dépôts, et ont également eu accès à des archives privées parfois aujourd’hui disparues.

Des pièces isolées relatives aux établissements religieux se trouvent dans la sous-série 1 J. Des mémoires universitaires et études d’érudits conservés dans la sous-série 40 J peuvent également concerner l’histoire des établissements religieux.

On complètera par les archives de l’atelier Chigot, créateur et restaurateur des verrières de nombreux édifices en France (29 F). Enfin, on pourra consulter le fonds des architectes diocésains (30 F), qui à ce titre renferme des documents sur l’abbaye de la Règle, devenue Grand Séminaire.


Espace personnel

1, allée Alfred-Leroux, 87032 Limoges Cedex
Tél. : 05 55 50 97 60

Nous contacter

Plan d'accès

La salle de lecture est ouverte au public les lundis de 13h à 17h et les mardis, mercredis, jeudis et vendredis de 8h30 à 17h.

Plan du site

Mentions légales

Crédits