Département de la Haute-Vienne Archives départementales de la Haute-Vienne

Retrouver un jugement pour délit

Les jugements pour délit se trouvent dans les archives des tribunaux de première instance de la Haute-Vienne jusqu’en 1959, puis dans la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Limoges (devenu tribunal judiciaire le 1er janvier 2020). Jusqu’au 10 juillet 1940, ces archives sont classées dans les sous-séries 6 U à 9 U. Après cette date, elles sont classées en série W.

État des versements

On indique ici, pour chaque tribunal, et par tranche chronologique, les cotes extrêmes sous lesquelles sont classés les jugements correctionnels. On se reportera au répertoire numérique du versement ou de la sous-série concernée pour identifier le registre ou la boîte à consulter.

TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE LIMOGES

An X – juillet 1940 6 U 1125-1288
Août 1940-juin 1959 1102 W 72-97 

TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE BELLAC

1812 - 1940 7 U 158-237
1941 - f évrier 1959 1235 W 142-143 

TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE ROCHECHOUART

An X- 10 juillet 1940 8 U 545-574
11 juillet 1940-février 1959 1235 W 133-135 

TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE SAINT-YRIEIX-LA-PERCHE

An VIII – 10 juillet 1940 9 U 250-274
11 juillet 1940-février 1959 1235 W 156-157 

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE LIMOGES

Juillet 1959 - 1960 1102 W 266-268 

1961 - 1964 1479 W 166-173 

1965 1538 W 59-60 

1966 1566 W 80-81 

1967 1596 W 110-112 

1968 1634 W 94-96 

1969 1712 W 82-84 

1970 1757 W 112-114 

1971 1792 W 252-255 

1972 1851 W 104-113 

1973 1943 W 424-431 

1974 2103 W 351-341 

1975 2103 W 352-361 

1976 2147 W 155-164 

1977 2203 W 149-159 

1978 2253 W 103-122 

1979 2446 W 280-288 

1980 2446 W 289-298 

1981 2446 W 299-314 

1982 2446 W 315-329 

1983 2446 W 330-346 

1984 2446 W 347-364 

1985 2446 W 365-381 

1986 2525 W 181-194 

1987 2525 W 195-209 

1988 2525 W 210-232 

1989 2525 W 233-255 

1990 2525 W 256-278 

1991 2585 W 1-23 

Bon à savoir

  • Les mineurs de moins de 16 ans sont jugés par le juge des enfants s’il envisage de relaxer le mineur ou de le condamner simplement à des mesures éducatives. Pour prononcer des mesures plus lourdes, il doit saisir le tribunal pour enfants.
  • Si le mineur avait plus de 16 ans au moment des faits, il est jugé par le tribunal correctionnel à huis clos.